Remplacement de 2 pneus sur 4 : faut-il les placer à l’avant ou à l’arrière ?

Ce n’est pas le moment de faire de grosses dépenses et pourtant, il est temps de mettre de nouvelles roues à votre voiture. Vous pouvez alors envisager de ne remplacer que deux des quatre pneumatiques. Mais dans ce cas, où devez-vous monter les pneus neufs et les pneus usés : à l’avant ou à l’arrière ? Découvrez cet article pour trouver toutes les réponses à vos questions.

Usure des pneus, différente d’un essieu à l’autre

Remplacement de 2 pneus sur 4 L’usure des pneus n’est presque jamais symétrique. Les pneus de l’essieu avant sont les plus touchés par le passage du temps et des kilomètres, car la plupart des voitures ont un moteur à traction avant, qui supporte plus de poids et de friction. Par conséquent, même si les pneus avant sont prêts à être remplacés, les pneus arrière peuvent encore durer quelques milliers de kilomètres de plus.

À ce stade, l’idéal serait de changer les quatre roues en même temps mais il faut avoir le budget. Il arrive aussi que deux pneus soient à remplacer et que les deux autres puissent encore avaler quelques milliers de km. En conséquence, parfois vous pouvez changer seulement deux pneus.

Sur quel essieu mettre les pneus neufs ?

La croyance est qu’il faut monter les nouveaux pneus sur l’essieu qui a les roues motrices, donc à l’avant sur une traction et à l’arrière sur une propulsion.

D’après ce qui précède, il serait logique de remplacer les pneus à l’avant, mais il est conseillé, voire obligatoire, de toujours monter des pneus neufs à l’arrière, pour diverses raisons :

Un meilleur contrôle et une meilleure stabilité

Lorsque nous perdons le contrôle du véhicule à cause d’une crevaison ou d’un pneu à plat, il est plus facile de remettre l’avant en place car nous avons le guidage de la direction. C’est pourquoi il est conseillé d’avoir des pneus avec une meilleure adhérence à l’arrière, pour éviter la perte de contrôle dans cette zone difficile.

En outre, une voiture dont le moteur est placé à l’avant perdra toujours plus tôt l’adhérence à l’arrière, car elle a moins de poids. Pour compenser cette différence, il est important que les pneus les plus récents ayant la meilleure adhérence soient toujours sur l’essieu arrière. Ainsi, si seules deux des quatre roues peuvent être changées, ce sont toujours les roues arrière qui doivent l’être.

Réduction du risque d’aquaplaning

L’aquaplaning est l’une des situations les plus dangereuses que l’on puisse subir en conduisant. Cela se produit lorsque les pneus ne sont pas en mesure d’évacuer toute l’eau présente sur le sol et qu’une couche se crée sous les roues qui fait que la voiture flotte littéralement sur l’asphalte. Le poids du moteur peut contrebalancer cette situation sur l’essieu avant, mais la légèreté à l’arrière rend nécessaire la présence de pneus avec une bonne bande de roulement pour pouvoir évacuer un maximum d’eau.

Tous ces conseils ne seraient pas utiles pour une voiture à traction intégrale, car un pneu plus usé a un diamètre plus petit et fait donc plus de tours que les nouveaux sur la même distance. Si, dans un 4×4, nous ne changeons que les roues d’un essieu, nous obligerons le différentiel à travailler sans relâche pour équilibrer cette différence et nous le soumettrons donc à une usure plus importante qui peut conduire à une rupture prématurée et coûteuse du système.

N’oubliez donc pas que si vous ne remplacez que deux pneus, placez toujours les nouvelles roues à l’arrière.