Taxe SUV : le nouveau malus qui s’impose aux propriétaires

Après de longs mois d’échanges entre le gouvernement et la Convention citoyenne pour le climat, le malus automobile va finalement entrer en vigueur dès le 1er janvier 2022. Si les véhicules électriques ou hybrides seront exonérés, les gros SUV dépassant les 1,8 tonne seront, quant à eux, taxés à 10 € le kilo.

Cap sur le malus au poids pour les SUV

Taxe SUV Cette taxe, qui a été longuement contestée, va finalement voir le jour dès l’année prochaine. La Convention citoyenne pour le climat qui proposait un seuil s’élevant à 1 400 kg puis à 1 700 kg, a finalement fini par revoir ce seuil à 1 800 kg. Les véhicules concernés par cette nouvelle taxe seront donc les SUV et les 4×4. Ces véhicules plutôt lourds sont considérés comme de véritables polluants. Cependant, ce malus va surtout concerner les voitures d’origine étrangère, comme la BMW X3, la Volvo XC60 ou la Mercedes GLC. Ces modèles sont toutefois assez rares en France, c’est pourquoi, le ministère de la Transition écologique a déclaré que cette taxe aura finalement qu’un très faible impact qui ne concerne que 2 à 3 % des immatriculations, ce qui signifie environ 60 000 véhicules en tout. Les victimes de ce malus devront payer une taxe allant de 1 000 à 1 500 euros.

Ce malus est avant tout écologique, bien qu’il concerne un faible pourcentage de véhicules, il a pour but de réduire les émissions de CO2 et de lutter contre le réchauffement climatique, en incitant les automobilistes à opter pour l’achat de véhicules un peu moins polluants. D’ailleurs, un bonus écologique a été mis en place afin d’encourager les acheteurs à opter pour des véhicules qui émettent moins de CO2, en leur attribuant une aide financière dont le montant varie selon le prix et le type du véhicule. Ce bonus qui est généralement déduit du prix de la voiture et peut aussi être attribué après l’achat sur demande de l’acheteur.

Faites-vous partie des exemptés par la taxe SUV ?

Si certains durcissements sont à prévoir au cours des prochaines années, il existe, pour le moment, quelques petites exceptions. Ces exceptions concernent :

  • Les véhicules à hydrogène ;
  • Les voitures électriques ;
  • les personnes à mobilité réduite ;
  • Les familles nombreuses ;
  • Les sociétés et personnes morales.

Il faut noter que les familles nombreuses qui comptent plus de trois enfants et qui sont souvent amenés à opter pur les SUV bénéficieront d’une réduction de 200 kg par enfant, les sociétés et personnes morales qui souhaitent acquérir ce type de véhicule bénéficieront, quant à elles, d’une réduction de 400 kg, à condition d’opter pour un SUV d’au moins 8 places.

Un plafonnement a néanmoins été fixé par le gouvernement afin que la somme de ce malus au poids ne dépasse pas les 40 000 € en 2022 et les 50 000 € en 2023. Ainsi, les gros SUV tels que le Range Rover, la Mercedes classe G, la Lamborghini Urus ou la Maserati Levante, qui sont déjà fortement taxés par le malus au CO2, seront complètement exemptés par le malus au poids.

Impact du malus sur le coût de la carte grise

D’autre part, si vous souhaitez connaître l’impact de ce malus sur le coût de votre carte grise, vous pouvez le calculer grâce au simulateur en ligne disponible sur le site du service public.

Pour calculer le poids moyen de votre voiture, il vous faudra additionner le poids du véhicule et de son conducteur. Par ailleurs, ne sont pas concernées par ce malus au poids, les personnes ayant acquis un SUV importé et immatriculé avant le 1er janvier 2022. Pour s’acquitter du malus au poids, vous pouvez payer facilement en ligne sur le site de l’ants.